Navigation

IMAP Système Info Pilote

Dans le cadre du Programme de Travail et Budget pour l’année 2018-2019 de UN Environnement/MAP (Décision IG. 23/14), INFO/RAC dirige les travaux sur le développement de la «plate-forme INFO/MAP et la plate-forme de l’implémentation de IMAP pleinement opérationnelle et développée davantage, liée aux systèmes d’information des composants du MAP et autres plate-formes régionales de connaissance pertinentes, pour faciliter l’accès au savoir pour les managers et les décideurs, ainsi que les parties concernée et le grand public» (output 1.5.1).

Le Projet EcAp-MED II financé par EU appuie cet output grâce au développement d’un Pilot IMAP Compatible Data and Information System (IMAP (Pilot)Info System), qui permettra aux Parties Contractantes de commencer à fournir les données à la mi-2019 pour 11 Indicateurs Communs IMAP sélectionnés et en jetant les bases pour fonder un Système Info IMAP pleinement opérationnel, à la fin de la phase initiale de IMAP, comme prévu par la Décision IG.22/7.

Les critères de sélection utilisés pour les 11 Indicateurs Communs au sein du Système Info IMAP (Pilot) sont:

  1. Maturité des Indicateurs Communs à partir de 2017, en termes de surveillance des expériences et des bonnes pratiques;
  2. Collecte et disponibilité des données existantes représentant toutes les Clusters de IMAP;
  3. Disponibilité des Guidance Factsheets des Indicateurs Communs et/ou des templates des métadonnées.

Le système d’information IMAP (pilote) a été mis au point par INFO / RAC lors de en étroite consultation avec l’UN Environnement/Composantes PAM. Le système d’information IMAP (pilote) pourra recevoir et traiter les données conformément aux normes de données (DS) et aux dictionnaires de données (DD) proposés, qui définissent les informations de base relatives à la transmission de données dans IMAP.

Tableau 1. Liste des Objectifs écologiques (OE) et indicateurs. En gras, les 11 indicateurs communs IMAP développés dans le système.

Objectif écologique

Indicateurs IMAP

OE 1 Biodiversité

La diversité biologique est maintenue ou renforcée. La qualité et la présence des habitats côtiers ou marins ainsi que la répartition et l’abondance des espèces côtières et marines sont en conformité avec les conditions physiques, hydrographiques, géographiques et climatiques qui prévalent.

Indicateur commun 1 : Aire de répartition des habitats (OE1), considérer également l’étendue de l’habitat en tant qu’attribut pertinent

Indicateur commun 2 : Condition des espèces et communautés typiques de l’habitat (OE1)

Indicateur commun 3 : Aire de répartition des espèces (OE1 concernant les mammifères marins, oiseaux marins, reptiles marins)

Indicateur commun 4 : Abondance de la population des espèces sélectionnées (OE1, concernant les mammifères marins, oiseaux marins, reptiles marins)

Indicateur commun 5 : Caractéristiques démographiques de la population (OE1, par ex. structure de la taille ou de la classe d’âge, sex-ratio, taux de fécondité, taux de survie/mortalité concernant les mammifères marins, les oiseaux marins, les reptiles marins)

OE 2 Espèces non indigènes

Les espèces non indigènes introduites par les activités de l’homme sont à des niveaux qui ne nuisent pas à l’écosystème.

Indicateur commun 6 : Tendances de l’abondance, occurrence temporelle et distribution spatiale des espèces non indigènes, en particulier les espèces invasives non indigènes, notamment dans les zones à risques (OE2, concernant les principaux vecteurs et voies de propagation de ces espèces)

OE 3 Récolte de poissons et crustacés exploités à des fins commerciales

Les populations de poissons et crustacés exploités commercialement sont à l’intérieur des limites biologiques de sécurité et présentent une distribution de l’âge et de la taille de la population témoignant de la bonne santé du stock.

Indicateur commun 7 : Biomasse du stock reproducteur (OE3) ;

Indicateur commun 8 : Total des débarquements (OE3) ;

Indicateur commun 9 : Mortalité de la pêche (OE3) ;

Indicateur commun 10 : Effort de pêche (OE3) ;

Indicateur commun 11 : Prise par unité d’effort (CPUE) ou débarquement par unité d’effort (LPUE) d’une manière indirecte (OE3) ;

Indicateur commun 12 : Prises accessoires d’espèces vulnérables et non ciblées (OE1 et OE3)

OE 4 Réseaux trophiques marins

Les altérations aux composantes des chaînes alimentaires marines causées par l’extraction de ressources ou des changements environnementaux provoqués par l’homme n’ont pas d’effets négatifs à long terme sur la dynamique des réseaux trophiques et la viabilité associée.

À développer

OE 5 Eutrophisation

L’eutrophisation d’origine anthropique est évitée, notamment ses effets négatifs, tels que les pertes de biodiversité, la dégradation de l’écosystème, les efflorescences algales nuisibles et le manque d’oxygène dans les eaux de fond.

Indicateur commun 13 : Concentration d’éléments nutritifs clés dans la colonne d’eau (OE5) ;

Indicateur commun 14 : Concentration en Chlorophylle-a dans la colonne d’eau (OE5)

OE 6 Intégrité des fonds marins

L’intégrité du sol marin est maintenue, principalement dans les habitats benthiques prioritaires.

À développer

OE 7 Hydrographie

L’altération des conditions hydrographiques n’affecte pas de manière négative les écosystèmes côtiers et marins.

Indicateur commun 15 : Emplacement et étendue des habitats impactés directement par les altérations hydrographiques (OE7) pour également contribuer à l’évaluation de l’OE1 sur l’étendue de l’habitat

OE 8 Écosystèmes et paysages côtiers

Les dynamiques naturelles des zones côtières sont maintenues et les écosystèmes et paysages côtiers sont préservés.

Indicateur commun 16 : Longueur de côte soumise à des perturbations dues à l’influence des structures artificielles (OE8) ;

Indicateur potentiel 25 : Changement de l’utilisation du sol (OE8)

OE 9 Pollution

Les contaminants n’ont aucun impact significatif sur les écosystèmes côtiers et marins et sur la santé humaine.

Indicateur commun 17 : Concentration des principaux contaminants nocifs mesurée dans la matrice pertinente (OE9, concernant le biote, les sédiments, l’eau de mer)

Indicateur commun 18 : Niveau des effets de la pollution des principaux contaminants dans les cas où une relation de cause à effet a été établie (OE9) ;

Indicateur commun 19 : Occurrence, origine (si possible) et étendue des évènements critiques de pollution aiguë (par ex. déversements accidentels d’hydrocarbure, de dérivés pétroliers et substances dangereuses) et leur incidence sur les biotes touchés par cette pollution (OE9) ;

Indicateur commun 20 : Concentrations effectives de contaminants ayant été décelés et nombre de contaminants ayant dépassé les niveaux maximaux réglementaires dans les produits de la mer de consommation courante (OE9) ;

Indicateur commun 21 : Pourcentage de relevés de la concentration d’entérocoques intestinaux se situant dans les normes instaurées (OE9)

EO 10   Déchets marins

Les déchets marins et côtiers n’affectent pas de manière négative les milieux marins et côtiers.

Indicateur commun 22 : Tendances relatives à la quantité de déchets répandus et/ou déposés sur le littoral (OE10) ;

Indicateur commun 23 : Tendances relatives à la quantité de déchets dans la colonne d'eau, y compris les microplastiques et les déchets reposant sur les fonds marins (OE10) ;

Indicateur potentiel 24 : Tendances relatives à la quantité de détritus que les organismes marins ingèrent ou dans lesquels ils s’emmêlent, en particulier les mammifères, les oiseaux marins et les tortues de mer déterminés (OE10)

EO 11   Énergie, y compris les bruits sous-marins

Le bruit des activités humaines n’a pas d’impact significatif sur les écosystèmes marins et côtiers.

Indicateur potentiel 26 : Proportion des jours et distribution géographique, où les bruits impulsifs à haute, moyenne et basse fréquence dépassent les niveaux qui entraîneraient un impact significatif sur les animaux marins ;

Indicateur potentiel 27 : Niveaux continus de sons à basse fréquence à l’usage de modèles, le cas échéant

Normes de données (DSs) et dictionnaires de données (DDs)

Les normes de données (DS) sont des feuilles de calcul Excel dans lesquelles chaque colonne représente un champ à remplir par les fournisseurs de données. Les données téléchargées à l'aide des normes de données seront adaptées à l'inclusion dans la base de données.

Les dictionnaires de données (DD) sont des feuilles de calcul Excel dans lesquelles chaque champ est expliqué pour guider le fournisseur de données dans le respect des normes de données.

Les DS et les DD sont des feuilles de calcul incluses dans le même fichier Excel, téléchargeables à partir du système d’information Pilot. Un ou plusieurs standards de données et dictionnaires de données peuvent être fournis pour chaque indicateur commun, en fonction du nombre de modules disponibles.

Au sein des DS, les données obligatoires sont représentées en noir et les non obligatoires en rouge. La possibilité de remplir également des champs NON obligatoires est donnée pour permettre aux pays qui disposent déjà de systèmes de surveillance collectant un type de données plus large de rapporter également les données supplémentaire.

Les premières projets de Data Standards et Data Dictionaries pour les Indicateurs Communs IMAP sélectionnés ont été revus sur la base d’une rétroaction par les Parties Contractantes pendant la présentation du projet de système au cours de la 20ème Réunion Ordinaire des Parties Contractantes et les observations supplémentaires faites par la Réunion Régionale sur l’implémentation d’ IMAP: Bonnes pratiques, lacunes et défis communs (IMAP Best Practices Meeting), Rome, Italie, 10-12 Juillet 2018.

Plus tard, Data Standards et Data Dictionaries ont été actualisés davantage d’une étroite consultation avec les composantes UN Environnement/MAP pendant la consultation bilatérale du deuxième semestre 2018.

Bien que le système soit opérationnel, il ne peut être pleinement efficace, qu’une fois qu’un consensus complet et large sur les normes de données et les dictionnaires de données a été convenu par les Parties contractantes. L'accord général a été atteint lors des réunions du Groupe  correspondance sur la surveillance sur l'approche par écosystème (CorMon) du premier semestre de 2019 .
Par la suite, des travaux supplémentaires ont été nécessaires pour aligner les modifications de normes sur le système. Les DS et les DD ont été téléchargés dans le projet pilote et les modifications apportées à la structure de la base de données ont été fournies. Le flux de données correspondant a été activé.

INFO / RAC a élaboré des projets de normes de données et de dictionnaires de données pour chacun des 11 Indicateurs communs sélectionnés, couvrant les trois groupes d’IMAP (Biodiversité et Espèces non indigènes (NIS), Pollution et Déchets marins, Côte et Hydrographie).

Les 11 des 27 Indicateurs Communs IMAP sont les suivants: 1, 2, 6, 13, 14, 15, 16, 17, 22, 23 avec l’inclusion récente de la qualité des eaux de baignade (indicateur commun 21).

Les propositions finales de normes de données et de dictionnaires de données relatives aux «11 indicateurs communs IMAP sélectionnés» ont été examinées et mises à jour avec les composantes respectives Environnement / PAM des Nations Unies: avec MEDPOL pour la pollution et les déchets marins, avec le CAR / ASP pour la biodiversité et ainsi qu'avec le CAR / PAP pour l'hydrographie et la côte.

Prochaines étapes

À partir du second semestre de 2019, après l'achèvement du projet EcAp MED II, d'autres modules seront discutés et approuvés avec les composantes thématiques du PAM pour chaque indicateur commun déjà sélectionné et pour les autres 16 indicateurs IMAP, en fonction des sources disponibles allouées spécifiquement.

Au-delà des 16 indicateurs communs restants, les 11 sélectionnés passeront également par un processus d'élargissement et de développement. INFO / RAC propose actuellement une série de modules pour chaque indicateur commun couvrant les principaux sujets de surveillance. Ils seront intégrés aux nouveaux modules en discussion ou en développement.

Le système d'information pilote IMAP est en ligne

Le système d'information pilote IMAP est prêt, entièrement opérationnel et capable de collecter des données à partir du 1er juillet 2019.

Le website IMAP Pliot Info System est accessible au grand public. Une connexion pour les parties contractantes (PCs) et les utilisateurs du PAM est nécessaire pour accéder aux sections réservées.

Le système a été testé avec le soutien des Points Focaux italiens pour les 3 groupes d’indicateurs communs. Le système peut encore être testé avec les données fournies par les parties contractantes et en mesure de collecter les flux de données.

Une assistance complète sera fournie à tous les utilisateurs intéressés à tester ses fonctionnalités et à télécharger des ensembles de données disponibles.

Un Guide de l'Utilisateur du Système d'Information Pilote IMAP a été mis au point pour fournir une assistance générale aux utilisateurs et un courrier électronique dédié a été créé (imap@info-rac.org) pour aider les points de contact pendant le téléchargement des données.

Actions sur le document

published on 2019/05/10 11:54:00 GMT+0 Dernière modification 2019-07-08T08:58:13+00:00